Contrôle du serrage

Visser dans un processus de production, faire du contrôle qualité et de la maintenance, suivre le comportement d’un assemblage dans le temps.

Pour cela, il est primordial de pouvoir compter sur des outils et une méthode de serrage très précise et fiable.Le serrage est ancré dans notre quotidien. Toutefois c’est un acte qui nécessite une grande rigueur. Surtout à l’ère du contrôle et du suivi qualité.

 

Serrer «au pif» est une pratique malheureusement très répandue dans l’industrie.Et très risquée, car pour que toutes les pièces de votre assemblage soient parfaitement assemblées, il est nécessaire de connaître avec précision la limite élastique de la vis et de serrer avec une méthode rigoureuse.Serrer au pif ne permet pas d’assurer la force de serrage requise. Ainsi, soit votre serrage sera insuffisant, soit il sera excessif, ce qui peut entraîner une rupture de la vis ou de l’écrou et donc endommager l’assemblage.Dans tous les cas, cela expose à un risque accru de casse, dangereux pour les utilisateurs et pour le rendement.

 

Limiter ce risque de casse est possible avec TRAXX.

 

Trois étapes sont recommandées par nos experts en serrage pour vous permettre de limiter ce risque.

• Effectuer le serrage avec un outil adapté aux besoins : un tendeur hydraulique, une clé de serrage ou autre.

• En temps réel avec un TRAXX – M2 , suivre la force de serrage qui est induite dans la vis pendant le serrage. Cette force de serrage est exprimée en kiloNewton. Quand la force de serrage optimale est atteinte, arrêter le serrage.

Tracer les serrages effectués, mémoriser les données dans l’appareil TRAXX- M2 et transférer les résultats sur votre serveur interne. Ainsi les données de serrage sont mémorisées ( identification et type de la vis, sa force de serrage, la date du serrage, et la date future du prochaine contrôle de maintenance).

 

 

Vous maitrisez à chaque instant l’état de serrage d’un assemblage.

Vous pouvez jeter votre pifomètre à la poubelle 🙂